La mise au point

La mise au point (Map) est une autre notion essentielle en photographie. Sur les reflex numériques, cette mise au point est devenue d'une précision étonnante.

Pour autant, la technique semble aller de pair avec la complexité dans la mesure où cette mise au point peut être automatique ou manuelle, sélective (on va reparler des collimateurs).

Il faut comprendre comment fonctionne l'autofocus. certains vous parleront de mise au point- recadrage.

Et pour corser le tout, chaque marque possède ses concepts brevetés, Canon et Nikon ayant une même logique, mais des termes différents.

La mise au point (=focus en anglais) va être l'objet d'un choix. Quelle scène cherche t on à photographier, quelle zone de netteté recherche t on, etc...?

Par exemple, la mise en point manuelle sera sans doute privilégiée en matière de macro, où le regard se prête mieux aux circonstances dans cet environnement de l'infini petit.

Dans cette hypothèse, il conviendra au préalable de positionner l'objectif en mode manuel, en débrayant les modes auto.

En revanche, la visée autofocus (mise au point auto) sera utilisée dans de nombreuses circonstances.

Chez Canon, les modes de fonctionnement de MAP sont au nombre de 3:

Autofocus One-Shot :idéal pour les sujets immobiles, tels que les paysages et les portraits.
Lorsque vous enfoncez légèrement le déclencheur, l'objectif effectue la mise au point, qui est alors verrouillée. Les collimateurs AF effectuant la mise au point s'affichent en rouge et un témoin de mise au point vert apparaît dans le viseur. Si l'appareil photo ne parvient pas à effectuer la mise au point (lorsque le sujet est trop proche, par exemple), le témoin de mise au point clignote et il devient alors impossible de déclencher l'obturateur. (Nikon = AF-S)

Autofocus AI Servo :idéal pour les sujets en mouvement, lorsque la distance de mise au point n'est pas constante.
Lorsque vous enfoncez légèrement le déclencheur, l'objectif effectue la mise au point sur le sujet. Si vous maintenez le déclencheur légèrement enfoncé, l'objectif adapte la mise au point à mesure que le sujet bouge et que la distance de mise au point change. Le suivi de mise au point se poursuit tant que le sujet est couvert par un collimateur AF actif. (Nikon = AF-C)

Autofocus AI Focus :idéal pour les sujets pouvant bouger à tout moment, tels que des animaux.
S'il détecte que le sujet bouge, l'appareil photo passe automatiquement du mode Autofocus One-Shot au mode Autofocus AI Servo. (Nikon = AF-A)

(Extrait manuel Canon)

De nombreux photographes optent pour une visée du collimateur central, plus réactif et qui permet d'utiliser la technique de la "mise au point recadrage".

En effet, on a parfois besoin de vouloir décentrer un sujet pour éviter qu’il ne se retrouve au centre de l'image. c'est notamment le cas pour des portraits.

On va vérouiller la mise au point (maintient à mi-course) sur l’endroit désiré, recadrez l’image immédiatement et déclenchez.

Pour reprendre l'exemple de nos petits personnages (Voir l'article sur l'ouverture), On va retrouver la même scène avec les ouvertures f1,8, f8 et f20:

Mise au point

Mise au point 2

Mise au point 3

On constate que sur les 3 photos, la zone de netteté se situe sur le personnage central et que cette sélection a été faite en sélectionnant le collimateur central. Si l'appareil avait été placé en auto, il aurait choisi la dame au chapeau, plus prêt de l'objectif.

Un autre exemple de sélection manuelle des collimateurs. Lorsque vous mettez votre appareil en mode "portrait", vous aurez le plus souvent à changer le collimateur.

Le pire, c'est que nous n'avons même pas tout dit sur le sujet. Il faudrait parler des boutons AE-L / AF-L, AF-ON, de la mise au point spécifique aux portraits, au sports, etc...

Un autre article plus tard pour compléter!!!

Gilles, le 10 Janvier 2016

 

 

Ajouter un commentaire