L'eau et la vitesse

Lors d'une balade sur Saint Martin en Vercors, j'ai pris quelques photos d'un petit ruisseau pour vous expliquer le principe de la vitesse d'obturation appliquée à l'eau.

Cet article est destiné d'abord à celles et ceux qui ont du mal à franchir le pas du tout automatique. Les clichés qui suivent sont pris du même angle en modifiant uniquement la vitesse.

Gc herbouilly 2014 mars 12 2335

Vitesse: 1/250

Gc herbouilly 2014 mars 12 2336

Vitesse: 1/1000

Gc herbouilly 2014 mars 12 2337

Vitesse: 1/2500

Gc herbouilly 2014 mars 12 2340

Vitesse: 1/30

Ce qu'il faut observer, c'est d'une part que la texture de l'eau est modifiée en fonction de la vitesse, d'autre part que la quantité de lumière est une donnée essentielle à intégrer, une vitesse lente engendrant une surexposition, une vitesse très rapide donnant à l'inverse une image sombre.

Si cette explication vous a plu, n'hésitez pas à le dire voire à compléter!

A bientôt.

Gilles