Y A PAS PHOTO

Le Post Traitement

Prendre une photo. Et après ?

Workflow, post traitement, etc…

… Où un monde qui nait après la photo, un monde où les photos se transforment à travers des opérations successives suite aux prises de vue.

De là à parler de « manipulations » numériques, il n’y a qu’un pas que de nombreux puristes dénoncent : « ce n’est plus de la photo, c’est de l’informatique !»

La puissance des logiciels actuels donne la possibilité pour le photographe de transformer de fond en comble l’image prise.

Mais, de la même manière que l’arrivée du numérique n’a pas, pour l’instant, bouleversé les fondamentaux de la photographie (on parle toujours en 2014 de profondeur de champ), le fait de retoucher l’image peut pourtant permettre de la rendre plus agréable au regard ou de corriger un angle d’horizon.

Ce débat sur le traitement d’image correspond à l’évolution de notre société.

Lorsque nous apportions nos pellicules argentiques « chez le photographe », le traitement chimique était déjà une modification de la prise de vue.

 

Les logiciels photo

Avant d’aborder les logiciels photo, et d’en faire un tour d’horizon, réglons son compte à un préjugé informatique : le système d’exploitation (Windows, Mac OS, Linux) a moins d’importance qu’une machine récente, dotée d’une bonne réactivité en terme de mémoire vive et d’une bonne capacité disque dur.

Comme d’habitude, hélas, il s’agit d’une question financière et les plus chanceux d’entre nous dans ce domaine opteront pour une machine puissante. Le nec plus ultra : disposer d’un écran haute définition et posséder un outil de calibrage des couleurs. Il n’y a pas de limites à la technologie dans ce domaine.

Si vous vous promenez sur internet, à la recherche d’un logiciel photo, votre résultat sera à la hauteur du problème : il existe des centaines de logiciels photo gratuits !

Quant aux logiciels payants, heureusement moins nombreux, ils peuvent être très onéreux.

Le poids lourd toutes catégories : la société Adobe ! (http://www.adobe.com/fr/)

 

Cette société américaine fondée par John Warnock est très certainement une des sociétés leader dans le monde de l’image (Indisign, Photoshop, etc) et a développé une gamme de logiciels photo dédiés à différents publics dont les 3 principaux outils sont:

1/Photoshop Elements :

La version actuelle est la 12, et coûte environ 100 €. Ce logiciel est destiné aux personnes qui débutent, et propose des outils de classement et de retouche de base.

2/Photoshop CC (ex CS) :

Vaisseau amiral de la société, vendu autour de 1000 €, voire une possibilité d’abonnements. Ce logiciel représente ce qui se fait de mieux dans le monde de la retouche photo. Il n’est pas d’un accès facile pour les débutants, et sans une formation ou un accompagnement, vous risquez d’être très vite en difficulté. Utilisé par de nombreux infographistes, il est LA référence en matière de retouche et traitement.

3/Lightroom

Apparu en 2006 au départ uniquement pour Mac, d’un coût d’environ 100 € pour la version 5, ce logiciel est sans nul doute le plus polyvalent en termes de fonctionnalités pour les photographes de tous horizons. En particulier, son module « bibliothèque » en fait un allier majeur pour le classement.

Lightroom (LR) est d’ailleurs sans doute né de la bataille entre Apple et Adobe, puisque LR se voulait une réponse à Aperture, le logiciel photo pro de la marque à la pomme.

 

Les logiciels fonctionnant sous environnement Mac OS :

Aperture (70 €).

Iphoto, fourni gratuitement avec l’acquisition d’un Mac.  

 

Autres logiciels :

ACDsee est un logiciel de visualisation d’image dont la dernière version est la 17. Ce logiciel comporte en fait une suite de logiciels complémentaires voire de solutions vidéo, qui était souvent utilisé avant l’arrivée de LR.

Comparable à ACDsee, Xnview, très complet quant aux formats supportés.

 

Concernant les logiciels gratuits, on peut citer :

Photofiltre

Gimp

Picasa

Cette liste est bien entendu loin d’être complète…

A noter l’existence d’un logiciel « spécifique » de traitement des images Raw et Jpeg, mais qui possède aussi des fonctionnalités très appréciées des professionnels de l’image. (Débruitage, corrections des optiques, contrastes, gestion des couleurs). Ce logiciel, vendu entre 100 et 200 € selon les outils s’appelle DXO Pro.

On doit ajouter à cet éventail des logiciels photo une dernière série d’outils au service du photographe : celle des marques d’appareils photo :

Digital Photo Professionnal (DPP) pour Canon ou Zoombrozer, Capture Nikon Nx2 pour Nikon, Photogénie pour Fujifilm, etc…   

Cette revue des logiciels de traitement d’image vous permettra, je l’espère, de vous y retrouver dans cette jungle où l’outil qu’il vous faut n’est pas forcément le plus cher t complexe à utiliser mais d’abord et avant tout celui qui correspond à vos besoins. Il n’y a, dans ce domaine, comme dans la prise de vue, pas de solution toute faite.

Nous reviendrons par la suite sur un sujet récurrent des photographes amateurs : Le classement !

Gilles.